mode

La reine vulgaire

reine (n.f) : Celle qui domine, dirige, conduit et s’impose quelque part.

vulgaire (adjectif) : Qui choque la bienséance par son caractère grossier dans l’expression ou dans le contenu.

Je m’appelle Matthieu. Mes amis m’appellent Matt. J’ai 23 ans. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu être journaliste de mode. Parler de mode. Vivre de mode. Vivre mon « Diable s’habille en Prada » fantasy. Un choix de carrière peu classique quand tu viens d’une petite ville de province et que tes parents ne savent à peine orthographier « Lagerfeld » correctement. Mais depuis tout petit je suis à part. Jamais seul, pourtant. Juste pas comme les autres. En fait, pas comme les autres garçons. Je fuis le football comme la peste. Je foule plutôt le parquet des cours de danse pendant quinze ans. Je m’imagine en sixième membre des L5. J’idolâtre -toujours- Benoît et Thomas de Secret Story… Et puis il y a la mode. Cet art qui m’a percuté, bousculé comme il sait parfaitement le faire. On connaît si bien l’adage « l’habit ne fait pas le moine » ; preuve en est dans « Mean Girls » : Cady Heron n’est pas une vraie peste. La mode donne la possibilité d’être qui on veut. D’être enfin qui je veux. Ça paraît complètement bête et superficiel, pourtant un simple apparat peut changer une vie. Libérer une personne et la faire danser vers les lumières les plus brillantes. Dieu a donné la foi à Ophélie Winter, moi il m’a donné l’outfit *tadada*.

Je pense à fonder « reines vulgaires » depuis quelques mois déjà. Le résultat, sans doute, d’une frustration dans mon métier de journaliste et d’un tas de désirs inassouvis. Je fais ce métier depuis un an et demi. Je travaille en freelance pour ELLE, Têtu, Horace, Lacoste… Je suis très chanceux de pouvoir inscrire mon nom sur chacun de ces médias mais on n’est rarement libre de créer ce que l’on veut. Ce nouvel eldorado de la pensée sera donc un hybride blog/magazine/défouloir où je vais vous parler librement de tout ce qui me passe par la tête. De la mode avec un suivi absolument pas objectif des fashion weeks, de la pop culture avec beaucoup de Rihanna et beaucoup -trop- d’Eurovision et enfin de la communauté LGBTQ+ parce que je suis militant en plus d’être un petit con. Ou plutôt une reine vulgaire.

(2 commentaires)

  1. Eh bien mon Mathieu, ou plutôt Matt ! Je trouve que c’est très bien écrit ! Je suis curieuse de voir la suite de reine vulgaire même si j’ai le sentiment que ce nom est choisi par provoc plus que par mimétisme ! Bon courage et continue ! Bisous le couz

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :