queer

Sexualité gay : mêle-toi de ton cul

La sexualité « des hommes qui aiment les hommes » est encore en proie à de nombreux clichés. Des idées rétrogrades entretenues parfois par les protagonistes eux-mêmes. Actif, passif, fem, masc4masc, virilité abusive… Ces termes et ces idéologies sont la gangrène de la communauté LGBTQI+. Il faut faire exploser ces codes, et vite.

Il y a quelques jours, on m’a dit que j’étais viril. J’ai explosé de rire. Littéralement. Je pense à une blague, qu’on se fout de ma pomme. La personne me regarde droit dans mes petites billes bleues et me demande pourquoi je ris. Toute ma vie je me suis considéré comme l’opposé d’un homme viril. La société m’a fait comprendre que je ne correspondais pas à ces critères archaïques et primitifs. A commencer par mon physique : une silhouette plus proche de celle de Kate Moss que de Channing Tatum, 3 grammes de muscles, les cheveux péroxydés, les yeux maquillés. On est loin du bûcheron de l’année. Pourtant avec le temps (et bon coming-out) je m’accepte, intérieurement et extérieurement.  Et puis a-t-on déjà vu quelque chose de plus subjectif (et toxique) que la virilité ?

Mais un truc cloche. Pendant les premières années de ma vie sexuelle je ne suis pas à l’aise. Pas à l’aise avec le rôle dans lequel on m’enferme. J’en tire, pratiquement, aucun plaisir. C’est à ce moment où l’on arrive au problème du fameux (et facheux) modèle actif/passif. Une hérésie qui nous vient tout droit de la société joyeusement hétéronormée et patriarcale. Vous savez, lorsque votre oncle raciste et homophobe s’exclame, accompagné d’un rire bien gras, en voyant deux tapettes passer : « C’est lequel qui fait la femme ? ». Tonton Roger sous-entend en fait : « C’est lequel qui se la prend dans le fion ? ».

Cette idée, j’ai été baigné dedans. Je ne me suis jamais posé la question en fait, le choix ne s’est même jamais présenté à moi. Matthieu, tu es efféminé, tu seras passif. Comme une sentence irrévocable, je me suis convaincu que c’était fait pour moi. Jusqu’à un point de non-retour où j’ai réussi à ouvrir les yeux et aller au-delà de l’image que j’avais de moi. Et que les autres avaient de moi. Et je me suis ensuite demandé si ce n’était pas tout ce modèle rétrograde de passif/actif qui était complètement obsolète.

En lisant un article du magazine Têtu qui expliquait que selon une étude américaine seul un tiers des hommes gays et bis avaient pratiqué la sodomie lors de leur dernier rapport sexuel, j’ai fait tilt. Il n’y a aucune règle. Aucun modèle unique. Rien n’est tout blanc, rien n’est tout noir. Dans le même article, on peut lire une analyse de Sébastien Chauvin, sociologue, qui explique comment les codes sont dynamités : « L’émergence de la figure du ‘passif viril’ au cours des dernières décennies montre que les choses changent, analyse Sébastien Chauvin. La pénétration anale n’est plus nécessairement pensée à l’intérieur d’une polarité masculin-féminin. » Il faudrait, alors, se débarrasser complètement de ces qualificatifs dépassés et inutiles. Un simple « donneur/récepteur » ou « pénétrant/pénétré » ? Aujourd’hui, rassurez-vous je suis plus épanoui que jamais.

Les règles changent. Notre génération repense les modèles que le vieux monde a établi. Les lignes bougent jusqu’à ce que chacun puisse être enfin libre à 100% dans sa sexualité.

Après tout, c’est quand même dramatique qu’au sein d’une communauté aussi progressiste et en marge que la nôtre, on reste dépendant des codes réactionnaires de nos congénères hétérosexuels.

L’amour et le plaisir n’ont aucune norme. Alors soyons beaux, soyons libres, soyons nous.

(2 commentaires)

  1. WoW mais ce jeune journaliste prometteur c’est réellement dépeindre les tenants et les aboutissements de notre société moderne. Sa prose est à la foi libre et précise ! Bravo

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :