pop

Pourquoi c’est iconique #2 : La Star Academy, génération de rêve

« La musique, oui, la musique, tu le sais sera la clé de l’amour, de l’amitié »… Si tu t’es déjà égosillé sur cette chanson, cet article est fait pour toi. Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. En 2001 c’est le raz-de-marée sur TF1. 16 apprentis chanteurs – 16 branleurs littéralement – sont sélectionnés pour intégrer ce qui deviendra l’une des émissions les plus cultes de la télévision : « Star Academy ». Presque deux décennies et une crise sanitaire plus tard, le programme fascine encore.

Des semaines que la France entière est confinée, je ne vous apprends rien… Mais un phénomène est observé à mesure que les longues journées enfermées s’accumulent. Une nostalgie des nos jeunes années -dixit le sosie de Plastic Bertrand de 23 ans- par le retour en premier lieu de la saison emblématique des Anges 5 sur NRJ12. Cette saison légendaire de 2013 s’est vue reprogrammée en urgence pour remplacer la saison 12 en panne de nouveaux épisodes. J’avais 16 ans et j’admirais chaque soir Nabilla et ses extensions crasseuses s’engueuler avec Capucine Anav armée de son headband. L’âge d’or de la télévision, vraiment.

Quelques jours plus tard, c’est un autre come-back -et non des moindres- qui tire encore sur ma corde sensible. En ouvrant Youtube, que vois-je ? Le petite tête chevelue et le visage lisse de Nikos Aliagas qui présente la première saison de Star Academy. Endemol, la société de production, a fait un joli cadeau aux confinés mélancoliques en le mettant en ligne. Je clique donc, sans attendre, et là… Shot intense de plusieurs émotions. De l’euphorie, au « ha oui je me souviens de ça » en passant par « où sont passées mes belles années ? »… Bref je mate le premier prime, puis le deuxième, le troisième… Je m’enfile la saison 1 comme une boîte de Pringles à l’ail. Et clairement ça a très, très mal vieilli. En fait, Star Academy est l’une des émissions les plus problématiques de ces vingt dernières années. Je vous conseille de lire ce très bon article écrit par ma collègue Elodie Petit sur ELLE qui décrypte toute l’homophobie ordinaire, le sexisme dégoulinant et la grossophobie décomplexée qui animait l’émission de bout en bout.

Oui, en 2001 on se demandait devant 10 millions de téléspectateurs si cette chemise ne faisait pas trop « pédé », on pesait les candidates en direct et on forçait les jeunes candidats à s’embrasser sur le plateau. C’était il y a 19 ans sur la plus grande chaîne d’Europe et là on peut se dire que les choses ont changé… Ou en tout cas ces idées sont plus masquées. Mais moi à cinq ans je ne voyais pas tout ça. Je voyais du rêve, des paillettes, les tenues trop tendances de Carine et d’Emma Daumas à chaque prime, les stars internationales qui venaient chanter avec les académiciens. Elton John, Tina Turner, Madonna, Britney Spears, Beyoncé, Mariah et Carey et Rihanna en marraines… Ça fait une belle brochette de saltimbanques.

Un vrai berceau de stars ?

La promesse de l’émission était de former de nouvelles stars de la chanson. Bon, là-dessus on repassera. Les candidats à avoir percer sur le long terme se comptent sur les doigts d’une main : Jenifer, évidemment la gagnante de la saison 1, Nolwenn Leroy pour la saison 2, Olivia Ruiz, Elodie Frégé la gagnante de la saison 3, Gregory Lemarchal… On a à peu près fait le tour. Et pourtant, à la sortie du château de Dammarie-les-Lys, les opportunités fleurissaient pour les jeunes prodiges. Il faut dire qu’avec des pics à presque 12 millions de téléspectateurs, les chanteurs en herbe bénéficiaient d’une jolie renommée. Ainsi Emma Daumas (ma pref’ vous l’aurez compris) sortira quatre albums dont deux avec succès, Houcine de la saison 2 chantera la chanson du Livre de la Jungle 2. Quant à Sofia Essaïdi, elle deviendra la muse de Kamel Ouali et incarnera avec brio la dernière reine d’Egypte dans la comédie musicale « Cléopâtre ». Carine de la saison 1 intégrera la désastreuse comédie musicale « Cindy » avant de tenter sa chance dans les Anges 3, Jean-Pascal vendra 1 million d’exemplaires de « L’agitateur » tandis que Jessica Marquez connaîtra un joli succès avec « Magdalena » une reprise de Julie Pietri. Et comment oublier Sofiane de la saison 4 qui vivra une éphémère love story avec Nabilla Benattia et lui écrira l’hymne d’une nation : « Dingue de toi »… Mais comme pour tout le monde, le plus dur c’est de pérenniser la gloire.

Un retour de la Star Ac’ ?

Alors que je suis donc en plein dans ce mood revival de mes années bonheur avec Nikos et toute la clique, je tombe sur un article du Parisien qui annoncerait un retour de la « Star Academy ». Mon coeur fait bim bam boum comme dirait l’autre, plein d’espoir quant au retour de l’émission phare. Alors, est-ce possible ? Et bien il semblerait que la production travaille tout d’abord sur un prime événement unique pour fêter les 20 ans de l’émission en 2021. On y retrouverait des candidats marquants, des magnétos bonne rigolade et des prestations live. Mais ce qui nous intéresse surtout, c’est de savoir si il y aura une 10ème saison de la Star Academy (doit-on vraiment compter la saison 9 bon marché d’NRJ12 ?).  » Nous travaillons sur différents programmes autour d’une Star Ac nouvelle génération, annonce Vincent Panozzo, le directeur des programmes et de la création et du développement du groupe Endemol Shine. L’année prochaine, c’est l’anniversaire des 20 ans, ça se fête. Je suis persuadé qu’un jour, l’émission reviendra, car elle fonctionne par cycle. Il y aurait toujours ce côté apprentissage et aussi de grands primes avec des lives ». Ça semble en effet sentir bon le retour de la Star Ac’ alors… Mais attention ! On pose nos conditions : on veut queen Armande Altaï pour les cours de chant, l’indétrônable Kamel Ouali pour la danse, l’intraitable Raphaëlle Ricci pour les cours d’expression scénique et le meilleur pour la fin… Alexia Laroche-Joubert derrière le bureau de directrice. C’est ça, ou rien. Ah et le générique original « Run, baby, run » pas l’espèce de soupe de Bob Sinclar.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :